Forum de l'association Sidaventure
Sidaventure, la seule association de séropositifs qui lutte pour venir en aide aux séropositifs et lutter contre le Virus du VIH, VHC, SIDA

Forum de l'association Sidaventure

Forum de Sidaventure Séropositivité & l'iberté
Ensemble ! Positivons contre le SIDA
 
AccueilAccueil  Mais que font tMais que font t  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Mais que font toutes les associations qui touchent des Millions d'Euros pour la prévention du SIDA ? Près de 2.000 enfants naissent séropositifs chaque année
Sidaventure, est la seule Association qui pense à la santé et sécurité des séropositifs au virus du SIDA sans aucune subvention d’état et laboratoires.
Le projet du sidatorium sexuelle de Sida info service vient de recevoir l'agrément du ministère de la Santé
Sidaventure est une association qui favorise gratuitement les rencontres pour les personnes séropositives
Le SIDA avec les 100.000 patients séropositifs Français, coût à la France 1.5000.000 d'euros par mois
Des coups de bâtons pour Pierre Berger qui enfonce le SIDACTION
C'est ensemble contre le Sidaction que nous disons non aux dons pour le sidaction, il faut pas prendre les séropositifs au virus du vih et sida pour leur fond de commerce, le sida n'est pas une industrie, mais bien une maladie !!!
Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous avons un remède contre le VIH / SIDA basé sur neuf espèces de plantes endémiques
Suite à la perquisition que nous avons eu au siège de nôtre Association SIDAVENTURE le 1er Juillet 2010, tout prend un sens nouveau notamment au niveau de ses droits les plus strict ce qui m'oblige à porter cette affaire auprès de la commission européenne avec comme texte de référence la charte fondamentale des droits de l'homme.
«En Suède, un séropositif peut être condamné juste parce qu'il n'a pas informé sa partenaire»
jeudi 1er Juillet 2010 nous avons eu une perquisition au siège de l'Association SIDAVENTURE, celà nous prouve bien qu'avec le remède de Madagascar nous sommes dans la bonne direction et que certains groupes ont peur !!! C'est le retour des Nazis en France ?
La circoncision, crime contre l’humanité…! Faire souffrir, et moins jouir, et durablement, telle est la principale « justification » des circoncisions masculines et féminines prônées par diverses religions (dont des chrétiennes, voire des catholiques) et des associations de lutte contre le SIDA.
L’association caritative de lutte contre le sida AIDES est dans le pétrin, les directeurs n’ont pas hésité à arrondir et gonfler leurs salaires au fils des mois, et que certains « bénévoles » perçoivent un salaire rondouillet.
Contrairement à ce que dit l'association AIDES, non le Cannabis ne soigne pas
Alors que l'association AIDES vente les vertus du Cannabis, des collégiens réalisent un documentaire pour sensibiliser, stop aux dons SIDACTION partenaire à cette association...
Sidaventure contre la corruption des firmes pharmaceutiques
Sondage
Derniers sujets
» Recherche atypique.
Lun 11 Déc 2017 - 11:12 par Romain

» bsr
Ven 24 Nov 2017 - 4:26 par Nij

» UN AMOUR POUR LA VIE
Jeu 16 Nov 2017 - 17:22 par Kass

» Je cherche encore et encore
Mar 14 Nov 2017 - 8:03 par Kass

» A coeur ouvert
Lun 6 Nov 2017 - 12:22 par demian75

» Besoin d'amour et d'affection
Sam 4 Nov 2017 - 8:29 par Kass

» Ensemble
Ven 13 Oct 2017 - 5:45 par Loulou

» Ruse de Big Pharma pour gonfler les profits
Mer 11 Oct 2017 - 13:07 par sidaventure

» À la recherche du bonheur
Sam 5 Aoû 2017 - 2:57 par LexusLoveseeker

Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Forum
Forum
Forum

Partagez | 
 

 Des prostituées prennent la plume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sidaventure
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1630
Age : 65
Localisation : dordogne
loisir : les séropositifs au VIH/SIDA
Points : 1640
Date d'inscription : 03/02/2005

Feuille de personnage
jeux de role:
0/0  (0/0)

09082007
MessageDes prostituées prennent la plume

INDE • Des prostituées prennent la plume

Red Light Despatch est le premier mensuel indien fait par et pour les prostituées. Le journal donne la parole à des femmes souvent ostracisées. Une formule qui marche.

Dans le dédale de rues du bouillonnant quartier de Kamathipura, à Bombay, la capitale financière de l'Inde, un nouveau magazine tient sa conférence de rédaction dans un minuscule bureau. Les claviers crépitent alors que le contenu de la prochaine édition est finalisé, la maquette préparée et le précédent numéro minutieusement disséqué.
Cela pourrait n'être qu'une publication parmi d'autres dans l'industrie florissante de la presse indienne, à un détail près. La plupart des journalistes sont d'anciennes prostituées et la rédaction se situe à l'intérieur d'un bordel. Le tout nouveau Red Light Despatch est le premier mensuel indien fait par et pour les travailleuses du sexe.
Lancé il y a six mois à grand renfort de publicité, Despatch propose un regard sur les travailleuses du sexe d'Asie du Sud, ainsi que des témoignages directs d'actes de torture et de harcèlement. Les textes pleins d'émotion, les poèmes, les essais et les articles de couverture parlent des risques sanitaires (en particulier le VIH), des droits et des expériences personnelles des prostituées, notamment les souvenirs de celles qui ont été vendues alors qu'elles n'étaient encore que des enfants.
Despatch offre un regard sans tabou sur la vie des principaux bordels indiens, sur la face sombre des maquereaux, les comportements abusifs des clients et les rêves brisés des filles. Les journalistes, généralement d'anciennes prostituées ou certains de leurs proches, soumettent leurs articles après avoir visité les bordels de villes comme Bombay, Calcutta et New Delhi.
"Sur des dizaines d'histoires, nous choisissons les meilleures et nous les publions, explique Rupa Metgudd, responsable de l'information du mensuel et fille d'une ancienne prostituée. Notre magazine n'est pas une publication comme les autres. C'est du journalisme engagé." Une prostituée reconvertie en journaliste ajoute : "Les filles nous racontent leur histoire et nous les relayons ici. C'est facile pour nous de faire de bons papiers parce qu'elles nous considèrent comme des égales."
A l'origine du magazine se trouve le journaliste Anurag Chaturvedi, chargé de peaufiner le nouveau Despatch et de former cette rédaction féminine. Egalement membre d'Apne Aap, l'ONG qui finance le mensuel, Chaturvedi explique que l'objectif du journal est d'être la voix des travailleuses du sexe. "C'est pour cela que nous préférons que les filles écrivent et éditent elles-mêmes le journal", dit-il.
Selon Metgudd, l'autre objectif, plus large, est de dénoncer l'exploitation des filles par les proxénètes et les scélérats qui peuplent les bordels ainsi que d'aider les femmes à abandonner le métier. "Ce magazine est une tribune pour donner la place à la nostalgie et aux rêves des prostituées et un moyen de détourner leurs enfants de ce monde", explique Chaturvedi.
Le journal, tiré à près de 1 000 exemplaires en hindi et en anglais, est distribué gratuitement auprès des prostituées et des habitants des quartiers chauds. Publié sans photographie et dépourvu de tout glamour, le mensuel parvient néanmoins à faire passer son message auprès de la communauté.
"C'est un exutoire pour les prostituées, qui peuvent partager leurs pensées les plus intimes avec le lecteur, commente Anita Khude, bénévole de la santé en contact avec le magazine. Ce journal est fait pour elles et parle d'elles." Après le succès rencontré par cette formule, plusieurs projets pour offrir des versions en d'autres langues sont à l'étude [plus de 100 langues sont parlées en Inde].
Un prochain numéro devrait raconter l'histoire d'un homme "normal" - un vendeur de rue – qui a combattu les préjugés et épousé une ancienne fille publique dont il était tombé amoureux.
"Nous n'avons pas beaucoup de moyens mais nous versons tout de même à nos journalistes une somme symbolique pour leur montrer qu'elles peuvent gagner leur vie de manière respectable, qu'elles peuvent se faire de l'argent autrement. Cela apporte de nouvelles perspectives à leur triste existence", ajoute Chaturvedi.
Bien qu'illégale en Inde, la prostitution est une industrie en pleine expansion qui "emploie" à temps plein près de 2 millions de femmes.

_________________
Tant qu un homme, une femme, un enfant verra son avenir voilé, pour moi, rien ne sera terminé...
Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sidaventure.asso.fr

 Sujets similaires

-
» arc-en-plume...
» J'ai ma plume, rien que ça.
» anniversaire Plume
» Les gens qui prennent les bébés pour des poupées
» Bon anniversaire dizzy68 et Bon anniversaire Plume
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Des prostituées prennent la plume :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Des prostituées prennent la plume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'association Sidaventure :: Les coins détente :: Vous, votre sexualité vous la vivez comment ?-
Sauter vers: