Forum de l'association Sidaventure
Sidaventure, la seule association de séropositifs qui lutte pour venir en aide aux séropositifs et lutter contre le Virus du VIH, VHC, SIDA

Forum de l'association Sidaventure

Forum de Sidaventure Séropositivité & l'iberté
Ensemble ! Positivons contre le SIDA
 
AccueilAccueil  Mais que font tMais que font t  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Mais que font toutes les associations qui touchent des Millions d'Euros pour la prévention du SIDA ? Près de 2.000 enfants naissent séropositifs chaque année
Sidaventure, est la seule Association qui pense à la santé et sécurité des séropositifs au virus du SIDA sans aucune subvention d’état et laboratoires.
Le projet du sidatorium sexuelle de Sida info service vient de recevoir l'agrément du ministère de la Santé
Sidaventure est une association qui favorise gratuitement les rencontres pour les personnes séropositives
Le SIDA avec les 100.000 patients séropositifs Français, coût à la France 1.5000.000 d'euros par mois
Des coups de bâtons pour Pierre Berger qui enfonce le SIDACTION
C'est ensemble contre le Sidaction que nous disons non aux dons pour le sidaction, il faut pas prendre les séropositifs au virus du vih et sida pour leur fond de commerce, le sida n'est pas une industrie, mais bien une maladie !!!
Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous avons un remède contre le VIH / SIDA basé sur neuf espèces de plantes endémiques
Suite à la perquisition que nous avons eu au siège de nôtre Association SIDAVENTURE le 1er Juillet 2010, tout prend un sens nouveau notamment au niveau de ses droits les plus strict ce qui m'oblige à porter cette affaire auprès de la commission européenne avec comme texte de référence la charte fondamentale des droits de l'homme.
«En Suède, un séropositif peut être condamné juste parce qu'il n'a pas informé sa partenaire»
jeudi 1er Juillet 2010 nous avons eu une perquisition au siège de l'Association SIDAVENTURE, celà nous prouve bien qu'avec le remède de Madagascar nous sommes dans la bonne direction et que certains groupes ont peur !!! C'est le retour des Nazis en France ?
La circoncision, crime contre l’humanité…! Faire souffrir, et moins jouir, et durablement, telle est la principale « justification » des circoncisions masculines et féminines prônées par diverses religions (dont des chrétiennes, voire des catholiques) et des associations de lutte contre le SIDA.
L’association caritative de lutte contre le sida AIDES est dans le pétrin, les directeurs n’ont pas hésité à arrondir et gonfler leurs salaires au fils des mois, et que certains « bénévoles » perçoivent un salaire rondouillet.
Contrairement à ce que dit l'association AIDES, non le Cannabis ne soigne pas
Alors que l'association AIDES vente les vertus du Cannabis, des collégiens réalisent un documentaire pour sensibiliser, stop aux dons SIDACTION partenaire à cette association...
Sidaventure contre la corruption des firmes pharmaceutiques
Sondage
Derniers sujets
» Ensemble
Ven 13 Oct 2017 - 5:45 par Loulou

» Ruse de Big Pharma pour gonfler les profits
Mer 11 Oct 2017 - 13:07 par sidaventure

» À la recherche du bonheur
Sam 5 Aoû 2017 - 2:57 par LexusLoveseeker

» recherche âme soeur!!
Ven 28 Juil 2017 - 15:09 par veuxserieux

» Relation stable, sincère et durable
Mer 26 Juil 2017 - 15:12 par Loulou

» rencontre
Mar 11 Juil 2017 - 10:03 par jacquelineondoa

» Homme sérieux ch à partager sa vie avec une femme ayant un fort désir d'enfant
Mer 21 Juin 2017 - 7:35 par coco22

» Tu es quelque part
Mar 20 Juin 2017 - 20:45 par didilove

» ARTICLE AMOUR ET VIH // Appel à témoins
Mer 14 Juin 2017 - 15:16 par demian75

Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Forum
Forum
Forum

Partagez | 
 

 Contre le sida,le préservatif féminin n’est pas une solution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sidaventure
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1630
Age : 64
Localisation : dordogne
loisir : les séropositifs au VIH/SIDA
Points : 1640
Date d'inscription : 03/02/2005

Feuille de personnage
jeux de role:
0/0  (0/0)

13082007
MessageContre le sida,le préservatif féminin n’est pas une solution

TEMOIGNAGE | 14h42 Philomène Cyulinyana, Rwandaise et séropositive, se bat au quotidien pour sensibiliser sa communauté aux dangers du sida. Interview d'une "femme debout" qui a décidé de ne pas baisser les bras face à la maladie.

Contre le sida, le préservatif féminin n’est pas forcément une solution.
Le préservatif féminin. Il serait encore trop difficile à utiliser pour de nombreuses femmes.


Réunir des femmes venues du monde entier pour parler du sida… l’entreprise était osée. Et pourtant, pas moins de 1500 personnes sont actuellement rassemblées à Nairobi, au Kenya pour la première Conférence Internationale des femmes au sujet du sida. Des femmes séropositives issues des quatre coins de la planète se sont déplacées pour l’occasion. Leur objectif: apporter leur pierre à l’édifice en mettant en commun leurs expériences de la maladie. L’une de ces intervenantes, la Rwandaise Philomène Cyulinyana, a accepté de répondre à nos questions. Eternelle optimiste, battante, elle nous parle de son quotidien avec le VIH, et de son combat dans son pays pour apprendre aux femmes à se prémunir du virus.

Comment avez-vous appris que vous étiez séropositive ?

Mon mari est mort de ce qui s’est avéré être le sida en 1995. Juste après sa disparition, j’ai fait le test. Positif. Ça a évidemment été un choc. Heureusement, j’ai appris au même moment que mes trois enfants, à présent âgés de 22, 20 et 17 ans, étaient séronégatifs. J’ai dû faire face aux jugements des autres, à leurs regards. Ma belle-famille m’a rejetée, c’est souvent le cas à l’annonce de la maladie, me laissant seule pour élever mes trois enfants et gagner ma vie. Mais le fait de savoir mes enfants en bonne santé m’a fait relever la tête. J’ai décidé de continuer à vivre et de me battre, pour eux, pour leur futur.

Au Rwanda, quel est le regard que la population porte sur les personnes séropositives ?

Malheureusement les préjugés sont très fortement ancrés. Mais il me semble que c’était encore pire il y a quelques années. En 1995 par exemple, au moment où j’ai appris que j’étais contaminée, il n’existait ni prise en charge, ni traitement médical. Seule la mort devait t’attendre au bout du chemin. Avec l’apparition de médicaments ARV pour contenir la maladie, les mentalités ont commencé à évoluer. L’altération physique est moindre et on peut travailler comme n’importe quelle personne.

Quel est votre discours à ce sujet par rapport à vos enfants ?

L’essentiel est qu’ils sachent qu’il s’agit bien d’une maladie. J’ai mis un point d’honneur à leur expliquer le pourquoi du comment du virus. Je leur faisais par exemple souvent visiter les malades du sida à l’hôpital pour qu’ils prennent conscience du risque et des conséquences. Ils sont informés des manières de se prémunir contre cette épidémie. Je prie le Bon Dieu qu’il continue à les protéger…

Vous vous battez également au quotidien pour expliquer aux femmes séropositives qu’elles peuvent continuer à vivre normalement ?

Oui, je travaille au Centre de santé de Kigali. J’accueille des femmes enceintes et séropositives, des familles et leurs proches et je les aide à accepter l’inacceptable. Au début, à l’annonce de la maladie, elles sont sous le choc. Je leur explique alors qu’elles ne pourront continuer à avancer que lorsqu’elles auront accepté leur situation. Je leur affirme qu’il est possible de continuer à vivre normalement, j’en suis la preuve vivante, et je les encourage à sensibiliser leur communauté au fait que le sida soit une maladie. Grâce aux médicaments, on peut travailler comme tout le monde. Et grâce au préservatif masculin, les femmes séropositives peuvent continuer à avoir une vie sexuelle normale. Le préservatif féminin reste quant à lui trop difficile à utiliser pour nombre d’entre elles.

La population s’implique-t-elle dans la lutte contre le sida ?

En règle générale, les Rwandaises adhèrent plus facilement à une association que les hommes. Elles vont de l’avant, assument la maladie et acceptent plus aisément d’en parler. Les hommes n’ont pas le courage de faire le premier pas. Ils préfèrent vivre dans le déni. Ils refusent souvent que les gens soient au courant de leur état de santé. Si un homme apprend qu’il est séropositif, il n’est pas rare qu’il déménage simplement ailleurs, et qu’il continue à contaminer des gens. Il y a encore un vaste travail d’éducation à faire autour du sida.

_________________
Tant qu un homme, une femme, un enfant verra son avenir voilé, pour moi, rien ne sera terminé...
Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sidaventure.asso.fr

 Sujets similaires

-
» Le préservatif féminin
» Le préservatif féminin
» Marseille: L'espoir d'un vaccin contre le Sida se précise
» Le pape estime que le préservatif ne peut régler le problème du Sida.
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Contre le sida,le préservatif féminin n’est pas une solution :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Contre le sida,le préservatif féminin n’est pas une solution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'association Sidaventure :: Les coins détente :: Vous, votre sexualité vous la vivez comment ?-
Sauter vers: