Forum de l'association Sidaventure
Sidaventure, la seule association de séropositifs qui lutte pour venir en aide aux séropositifs et lutter contre le Virus du VIH, VHC, SIDA

Forum de l'association Sidaventure

Forum de Sidaventure Séropositivité & l'iberté
Ensemble ! Positivons contre le SIDA
 
AccueilAccueil  Mais que font tMais que font t  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Mais que font toutes les associations qui touchent des Millions d'Euros pour la prévention du SIDA ? Près de 2.000 enfants naissent séropositifs chaque année
Sidaventure, est la seule Association qui pense à la santé et sécurité des séropositifs au virus du SIDA sans aucune subvention d’état et laboratoires.
Le projet du sidatorium sexuelle de Sida info service vient de recevoir l'agrément du ministère de la Santé
Sidaventure est une association qui favorise gratuitement les rencontres pour les personnes séropositives
Le SIDA avec les 100.000 patients séropositifs Français, coût à la France 1.5000.000 d'euros par mois
Des coups de bâtons pour Pierre Berger qui enfonce le SIDACTION
C'est ensemble contre le Sidaction que nous disons non aux dons pour le sidaction, il faut pas prendre les séropositifs au virus du vih et sida pour leur fond de commerce, le sida n'est pas une industrie, mais bien une maladie !!!
Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous avons un remède contre le VIH / SIDA basé sur neuf espèces de plantes endémiques
Suite à la perquisition que nous avons eu au siège de nôtre Association SIDAVENTURE le 1er Juillet 2010, tout prend un sens nouveau notamment au niveau de ses droits les plus strict ce qui m'oblige à porter cette affaire auprès de la commission européenne avec comme texte de référence la charte fondamentale des droits de l'homme.
«En Suède, un séropositif peut être condamné juste parce qu'il n'a pas informé sa partenaire»
jeudi 1er Juillet 2010 nous avons eu une perquisition au siège de l'Association SIDAVENTURE, celà nous prouve bien qu'avec le remède de Madagascar nous sommes dans la bonne direction et que certains groupes ont peur !!! C'est le retour des Nazis en France ?
La circoncision, crime contre l’humanité…! Faire souffrir, et moins jouir, et durablement, telle est la principale « justification » des circoncisions masculines et féminines prônées par diverses religions (dont des chrétiennes, voire des catholiques) et des associations de lutte contre le SIDA.
L’association caritative de lutte contre le sida AIDES est dans le pétrin, les directeurs n’ont pas hésité à arrondir et gonfler leurs salaires au fils des mois, et que certains « bénévoles » perçoivent un salaire rondouillet.
Contrairement à ce que dit l'association AIDES, non le Cannabis ne soigne pas
Alors que l'association AIDES vente les vertus du Cannabis, des collégiens réalisent un documentaire pour sensibiliser, stop aux dons SIDACTION partenaire à cette association...
Sidaventure contre la corruption des firmes pharmaceutiques
Sondage
Derniers sujets
» Ensemble
Ven 13 Oct 2017 - 5:45 par Loulou

» Ruse de Big Pharma pour gonfler les profits
Mer 11 Oct 2017 - 13:07 par sidaventure

» À la recherche du bonheur
Sam 5 Aoû 2017 - 2:57 par LexusLoveseeker

» recherche âme soeur!!
Ven 28 Juil 2017 - 15:09 par veuxserieux

» Relation stable, sincère et durable
Mer 26 Juil 2017 - 15:12 par Loulou

» rencontre
Mar 11 Juil 2017 - 10:03 par jacquelineondoa

» Homme sérieux ch à partager sa vie avec une femme ayant un fort désir d'enfant
Mer 21 Juin 2017 - 7:35 par coco22

» Tu es quelque part
Mar 20 Juin 2017 - 20:45 par didilove

» ARTICLE AMOUR ET VIH // Appel à témoins
Mer 14 Juin 2017 - 15:16 par demian75

Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Forum
Forum
Forum

Partagez | 
 

 la pénalisation de la transmission du VIH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sidaventure
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1630
Age : 64
Localisation : dordogne
loisir : les séropositifs au VIH/SIDA
Points : 1640
Date d'inscription : 03/02/2005

Feuille de personnage
jeux de role:
0/0  (0/0)

22082007
Messagela pénalisation de la transmission du VIH

sida, sidaventure, vih, vhc, info sida, forum sida, information sida, prevention sida, forum vih, t'chat sida, tchat sida, femmes sida

Cette interview a été originellement publiée dans le magazine Illico dans le cadre d’un dossier sur la pénalisation de la transmission du VIH [1].

« L’association Warning a particulièrement travaillé sur la question de la pénalisation de la transmission par voie sexuelle. Georges Sidéris, son porte parole, resitue les enjeux pour les gays. »

Illico : Pour quelles raisons, selon vous, les gays ne sont quasiment pas concernés aujourd’hui par les plaintes visant à sanctionner la transmission du VIH ?

Il y a un élément culturel. La culture de prévention, héritée des années 80-90 fondée sur la notion de responsabilité partagée, fait que l’idée que l’on est individuellement responsable de sa situation et donc éventuellement de sa contamination demeure vivace chez les gays - même si cette idée est de plus en plus remise en question actuellement. De plus, il faudrait qu’il y ait possibilité par la partie plaignante de prouver un élément manifeste de tromperie pour qu’il y ait possibilité d’un procès. En outre, la situation de multipartenariat chez les gays rend l’accusation de contamination par une personne donnée plus difficile.

Est-ce que la question de la pénalisation de la transmission du VIH peut « prendre » chez les gays français ?

Oui et non. Non à cause de ce qui vient d’être dit. Oui parce que malheureusement dans le milieu du militantisme sida certaines attitudes l’encouragent. C’est la manière réductrice avec laquelle sont envisagées les relations sexuelles sans préservatif qui pose problème. Elle ne fait pas de distinction et assimile les gays à des irresponsables, voire des contaminateurs. Elle ne peut qu’encourager la pénalisation de la transmission du VIH.

Comment expliquez-vous que ce débat ait peu mobilisé les associations de lutte contre le sida ?

Le sujet est très difficile, complexe, soulève les passions, génère des propos d’une violence extrême et du coup les associations ont peur de s’impliquer. C’est pourquoi - en gros - elles laissent le débat se dérouler entre Aides, Act Up, Warning, Didier Lestrade et Femmes Positives [association de femmes contaminées par leurs partenaires dont certaines ont porté plainte en justice]. Je crois aussi qu’elles sont déroutées, désemparées. Le débat sur la pénalisation oblige à poser la question de la pertinence ou de la non pertinence actuelle des conceptions de la prévention telle qu’elles ont été pensées dans les années 80 et 90. Bien des associations voient parfaitement que les paradigmes traditionnels de la prévention ne sont plus acceptés par tous les gays et que les discours incantatoires ne fonctionnent pas. Mais les débattre les place face à un tel abîme qu’elles préfèrent s’y accrocher.

Lors d’une de vos interventions (septembre 2005), vous disiez que « du point de vue de la prévention, l’idéologie de la responsabilité partagée est aujourd’hui obsolète ». En quoi ?

Cette idéologie supposait que chacun était responsable de sa protection. Comme les dernières décisions de justice désignent un coupable, cette idée ne fonctionne plus. La prévention fondée sur cette idéologie s’appuie également sur le présupposé que le partenaire sexuel est potentiellement séropositif. Ce présupposé pouvait fonctionner à l’époque de l’hécatombe, mais aujourd’hui beaucoup de gays ne partagent pas ce présupposé et c’est pourquoi j’ai dit que cette idéologie, qui était globalisante, était obsolète. Nous touchons là à une question complexe, mais qui est un élément fondamental de la réflexion à Warning. L’évolution du mode de vie des gays, l’évolution globale de la société française avec l’acceptation du PaCS, du couple homo, la reconnaissance de l’homosexualité comme une sexualité spécifique légitime, l’exigence d’égalité de la part des LGBT avec les personnes hétérosexuelles ont des conséquences majeures. Par exemple, comme pour le couple hétéro, de plus en plus de gays estiment que le couple gay doit être fondé sur la confiance. Pour deux gays séroconcordants l’abandon du préservatif est de plus en plus une étape essentielle dans la construction du couple. Il est donc important dans une perspective de prévention, de prendre en compte ces réalités afin d’adopter des messages adaptés.

Quels effets auraient, sur les séropositifs, une pénalisation renforcée de la transmission du VIH ?

Les personnes séropositives subiraient une augmentation des attitudes discriminatoires à leur encontre car c’est le spectre fantasmatique du contaminateur qui serait agité dans la société. Elles vivraient dans une insécurité en cas de rapport avec un partenaire séronégatif car elles vivraient dans le système social du soupçon permanent. On peut penser que beaucoup de personnes séropositives craindront alors d’avoir des rapports sexuels avec des personnes séronégatives.

Comment se pose aujourd’hui la question de la pénalisation de la transmission du VIH chez les gays alors que de nouvelles approches de la prévention sont désormais connues ?

Je pense que la question principale actuellement pour les gays n’est pas la pénalisation mais la norme. Le développement des discours du soupçon à l’encontre des personnes séropositives et le ton de plus en plus agressif des campagnes de prévention favorisent le développement du sérochoix. Certains séronegs pensent qu’ils sont en sécurité s’ils n’ont des rapports qu’avec des séronegs et certains séropos pensent que des rapports avec des séropos uniquement, c’est des problèmes en moins. Surtout il y a la question des traitements. Si les personnes sous traitement sont peu susceptibles de transmettre le VIH alors la question de la pénalisation va se poser de façon sensiblement différente. La mise au point de microbicides efficaces changerait aussi fondamentalement la donne.

_________________
Tant qu un homme, une femme, un enfant verra son avenir voilé, pour moi, rien ne sera terminé...
Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sidaventure.asso.fr

 Sujets similaires

-
» Transmission des patronymes.
» matériel de télétransmission
» Compta : où ventiler les frais de télétransmission?
» télétransmission: questions de débutante!
» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

la pénalisation de la transmission du VIH :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

la pénalisation de la transmission du VIH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'association Sidaventure :: L'oubli, l'inconscience et l'ignorance de cette maladie ! :: Pénalisation de la transmission du VIH-
Sauter vers: