Forum de l'association Sidaventure
Sidaventure, la seule association de séropositifs qui lutte pour venir en aide aux séropositifs et lutter contre le Virus du VIH, VHC, SIDA

Forum de l'association Sidaventure

Forum de Sidaventure Séropositivité & l'iberté
Ensemble ! Positivons contre le SIDA
 
AccueilAccueil  Mais que font tMais que font t  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Mais que font toutes les associations qui touchent des Millions d'Euros pour la prévention du SIDA ? Près de 2.000 enfants naissent séropositifs chaque année
Sidaventure, est la seule Association qui pense à la santé et sécurité des séropositifs au virus du SIDA sans aucune subvention d’état et laboratoires.
Le projet du sidatorium sexuelle de Sida info service vient de recevoir l'agrément du ministère de la Santé
Sidaventure est une association qui favorise gratuitement les rencontres pour les personnes séropositives
Le SIDA avec les 100.000 patients séropositifs Français, coût à la France 1.5000.000 d'euros par mois
Des coups de bâtons pour Pierre Berger qui enfonce le SIDACTION
C'est ensemble contre le Sidaction que nous disons non aux dons pour le sidaction, il faut pas prendre les séropositifs au virus du vih et sida pour leur fond de commerce, le sida n'est pas une industrie, mais bien une maladie !!!
Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous avons un remède contre le VIH / SIDA basé sur neuf espèces de plantes endémiques
Suite à la perquisition que nous avons eu au siège de nôtre Association SIDAVENTURE le 1er Juillet 2010, tout prend un sens nouveau notamment au niveau de ses droits les plus strict ce qui m'oblige à porter cette affaire auprès de la commission européenne avec comme texte de référence la charte fondamentale des droits de l'homme.
«En Suède, un séropositif peut être condamné juste parce qu'il n'a pas informé sa partenaire»
jeudi 1er Juillet 2010 nous avons eu une perquisition au siège de l'Association SIDAVENTURE, celà nous prouve bien qu'avec le remède de Madagascar nous sommes dans la bonne direction et que certains groupes ont peur !!! C'est le retour des Nazis en France ?
La circoncision, crime contre l’humanité…! Faire souffrir, et moins jouir, et durablement, telle est la principale « justification » des circoncisions masculines et féminines prônées par diverses religions (dont des chrétiennes, voire des catholiques) et des associations de lutte contre le SIDA.
L’association caritative de lutte contre le sida AIDES est dans le pétrin, les directeurs n’ont pas hésité à arrondir et gonfler leurs salaires au fils des mois, et que certains « bénévoles » perçoivent un salaire rondouillet.
Contrairement à ce que dit l'association AIDES, non le Cannabis ne soigne pas
Alors que l'association AIDES vente les vertus du Cannabis, des collégiens réalisent un documentaire pour sensibiliser, stop aux dons SIDACTION partenaire à cette association...
Sidaventure contre la corruption des firmes pharmaceutiques
Sondage
Derniers sujets
» À la recherche du bonheur
Sam 5 Aoû 2017 - 2:57 par LexusLoveseeker

» recherche âme soeur!!
Ven 28 Juil 2017 - 15:09 par veuxserieux

» Relation stable, sincère et durable
Mer 26 Juil 2017 - 15:12 par Loulou

» rencontre
Mar 11 Juil 2017 - 10:03 par jacquelineondoa

» Homme sérieux ch à partager sa vie avec une femme ayant un fort désir d'enfant
Mer 21 Juin 2017 - 7:35 par coco22

» Tu es quelque part
Mar 20 Juin 2017 - 20:45 par didilove

» ARTICLE AMOUR ET VIH // Appel à témoins
Mer 14 Juin 2017 - 15:16 par demian75

» Cherche une étoile
Dim 4 Juin 2017 - 9:51 par Victoire

» Recherche à construire relation sérieuse
Sam 3 Juin 2017 - 8:51 par boncoeur24

Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Forum
Forum
Forum

Partagez | 
 

 Ma belle histoire de séropositive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


11012008
MessageMa belle histoire de séropositive

Voici mon histoire comme vous pas triste. Je venais d'avoir 20 ans, au cours d'une hospitalisation on ma fait le test du sida. On a fait venir mes parents au bureau et on nous a annpncés la nouvelle, déjà que faisait là mes parents ? Bref mes parents m'ont mis dans la tête que ce n'était pas vrai et pendant de longues années je ne me suis pas soignée. Ma contamination venait d'un homme avec qui j'étais sortie 2 ans depuis l'âge de 18 ans et qui ne m'avait pas dit qu'il était séropositif et hépatite c. Donc il n'a jamais pris la peine de porter une capote et moi à cette époque 1984 je ne savais même pas que cette maladie le sida existait. Bon le temps passe et cette histoire me travaille beaucoup. Je fais une tentative de suicide et me retrouve dans un hôpital psychiatrique. Ensuite je ressors je me remonte le moral et j'accepte cette maladie. A l'époque il n'yavait pas de traitement et les médecins me disaient que de toute façon je n'arriverais pas à passer l'an 2000. Ma vie pendant toutes ces années était stressante, je voulais tout faire en même temps, je me suis lancée dans la musique, je voulais chanter. Ce que j'ai fait d'ailleurs grâce au sida finalement. Ensuite au niveau des relations sexuelles quand je disais à mon partenaire que j'étais hiv c'était toujours une catastrophe alors pendant un moment je n'ai plus rien dit en faisant gaffe d'utiliser toujours une capote mais je n'aimais pas cette situation ridicule du mensonge enfin de ne rien dire jusqu'au jour où: j'ai rencontré mon mari à 30 ans. Là je lui ai rien dit au tout début car quand on le dit à qqn après il le sait et ce n'est peut-être pas la personne de notre vie et certains l'utilisent pour vous faire du mal alors d'un côté vaut mieux ne rien dire avant d'être sûre de l'autre personne. Mon mari je lui ai dit au bout d'un mois quand même et au bonheur ça ne l'a pas inquiété au contraire il m'a beaucoup aidé. Ensuite on s'est marié. Au niveau de mes parents après on en a reparlé et aujourd'hui tout va bien ils sont au courant et au niveau de ma famille on ne m'a jamais repoussé c'est plutôt au niveau des amis. Bref les amis j'en ai pas besoin. Mais j'avais peur c'est vrai avec ma famille mais à force d'en parler ça libère et c'est beaucoup mieux d'en parler parce que ça banalise la maladie. C'est comme dire tu sais j'ai un cancer ou j'ai une infection ou je ne sais pas c'est une maladie comme les autres finalement. Pour moi ça a toujours été une maladie invisible parcequ'elle ne s'est jamais déclarée.
Bon en plus du hiv il y a aussi l'hépatite C que j'ai contracté avec cet homme que je connaissais à 18 ans. Au début je lui en voulais mais après je me suis dit ça sert à quoi d'en voulioir à qqn lui aussi il a souffert de ça lui aussi il en a eu honte lui aussi il avait envie de vivre. Malheureusement il en est mort. Et ce n'est la faute à personne on ne sait même pass d'où elle vient cette maladie de l'Afrique des singes je n'y crois pas trop. Elle est là c'est tout faut faire avec.
Après vous vous imaginez bien les malheurs sont encore arrivés je suis tombée enceinte mon mari ne voulait pas mettre de capote mais tu es fou arrête tes conneries. J'ai même essayé de le raisonner avec mon médecin qui est vraiment qqn de super. IL voulait pas entendre il voulait toujours faire l'amour sans capote. J'ai eu un enfant et pendant la grossesse on m'a certifié que j'accoucherais avec une césarienne. Finalement c'est en tombant enceinte que je suis allé consulté donc 10 ans plus tard et que j'ai commencé un traitement on peut dire que c'est mon enfant qui m'a sauvé la vie parce qu'avant je ne voulais pas me soigner, je me disais tanpis je suis encore là le temps qu'il faudra. Donc j'ai commencé une trithérapie au moment où j'étais enceinte pour moi et pour le bébé aussi. Tout allait bien jusqu'à l'accouchement. je suis arrivée à l'hôpital et je ne sais pas encore pourquoi ils m'ont pris le bébé par voix basse sans demander l'avis à mon médecin pourtant ils savaient qu'ils devaient faire une césarienne et moi j'ai fait confiance je me suis dit mais ils savent ce qu'ils font. Pendant ma grossesse mon gynécologue m'a conseillé de ne pas prendre de cours d'accouchement que ça ne servait à rien puisque j'avais une césarienne de prévu. Alors j'y suis allée comme ça et ils me l'ont pris par voix basse. Le bébé s'est retournée au moment de l'accouchement et déjà là je méritais une césarienen mais non hardi ponpon ils ont pris les forceps et ont tirés le bébé en plus ils m'ont coupé sans anesthésie parce qu'ils me disaient que c'était mieux sans anesthésie et vlan horrible les douleurs mais bon le petit est arrivé et j'ai tout oublié vous connaissez ça. Evidemment l'enfant est contaminé avec le bain de sang qu'ils m'ont fait. Mon médecin n'était pas au courant il était très faché et nous moi et mon mari on était tellement désespérés qu'on a même pas eu la force de porter plainte. Parce qu'il a fallu couri à l'hôpital pour faire les prise de sang et je dois me rendre dans une autre ville à 2 heures de trajet pour l'enfant pour voir un pédiatre spécialisé hiv enfants. Ce que je n'arriavis pas à supporter c'est qu'il piquait l'enfant à la tête Ah là j'avais honte d'avoir mis au monde un enfant.

Pour la bonne nouvelle l'enfant se porte bien il suiit un traitement depuis la naissance il a 10 ans aujourd'hui et il doit faire une prise de sang tous les 3 mois. Au moment de ce drame. je suis retombée enceinte de mon 2ème enfant une fille. je me suis dit et ben tant pis je la garde même si tout ce qu'on venait de vivre étais horrible. Elle est bien arrivée et elle est négative et cette fois j'ai exigé une césarienne.

Pour la mauvaise nouvelle, mon mari a été contaminé au bout de 5 ans de mariage. Bien sûr vous me direz mais pourquoi ai-je laissé faire cela mais je pouvais pas l'obliger à mettre une capote il est majeur et averti c'est pas comme si je lui ai jamais rien dit. Mais bon il le prend assez bien et voilà nous sommes trois dans la famille à nous soigner.
Maintenant nous sommes dans une phase ou moi et mon mari on ne prend pas de médicaments. Un moment de répis ça fait du bien. Mais l'enfant est obligé d'en prendre même si le virus est indétectable c'est le protocole. Mais il est super il ne se plaint pas il a toujours vécu avec ça et prend même son traitement tout seul bien sûr j'ai toujours un oeil derrière mais il apprend à être indépendant comme ça. je suis sûre qu'à l'âge adulte les traitements auront évolués et qu'il n'aura plus besoin d'en prendre et qu'il guérira.

Voilà pour la petite histoire. Pour ma part je dois encore me soigner de l'hépatite C ce qui est encore plus pénible que le hiv. J'ai déjà fait 2 fois un traitement d'injections une fois 6 mois et une fois 11 mois sans résultats. Finalement je souffre plus de l'hépatite c que de l'HIv.

Tout ça pour vous dire que l'homme en question qui m'a contaminé à l'âge de 18 ans aujourd'hui il yen a 2 de plus que j'ai contaminé.

Je garde quand même le moral mais y a des moments ou c'est dure je me dis mais quelle vie de gachée. Et finalement sans cette maladie je n'aurai jamais vécu tout ça, je n'aurai ptêtre jamais rencontré mon mari et je n'aurai jamais fait de si beaux enfants.
Voilà c'est le destin de toutes façon nous les contaminés on sera plus jamais comme les autres et nous sommes plus sensibles que les autres. Mais comme je le dit plus loin Réagissons ne nous laissons pas dans la solitude nous devons CREUVER L'ABCES.

Je sias c'est pas évident moi aussi je le cache aux autres (sauf à ma famile )Mais c'est pas ça qui compte ce qui compterait le plus c'est que les autres arrêtent d'avoir peur de nous et que nous devons leur faire comprendre que c'est une maladie comme les autres maladies. Mais le pire dans tous ça c'est que cette maladie peut-être invisible tant qu'on l'a pas mais les médicaments eux ne sont pas invisibles. C'est un cercle vicieux et c'est surtout liés au sexe et le sexe c'est tabou.

Je n'en veux à personne même pas aux médecins qui ont fait cette connerie. je n'en veux pas non plus à cet homme qui ne m'a jamais rien dit. je n'en veut pas aux homosexuels, je n'en veux pas aux drogués. A vrai dire ça rend service à beaucoup de gens d'accuser toute cette société à risques Mais c'est normal qu'il y a plus de contaminés dans ce genre de personne. Parce qu'il ne faut pas oublié le sida se transmet par voix sexuelle et par le sang et surtout il faut faire attention quand vous avez des plaies c'est comme ça que ça arrive le plus souvent c'est d'être coupé et d'avoir des rapports sexuells.

On continue de vivre c'est ce qui compte............Et prions pour ceux qui sont en train de mourir parce que la mort est encore là . Pensee
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» belle histoire
» Une belle histoire à mediter
» Gabonitude : J’ai couché avec ma futur belle mère
» Une nouvelle belle histoire
» Un compte (véridique) de Noêl.
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Ma belle histoire de séropositive :: Commentaires

avatar
Re: Ma belle histoire de séropositive
Message le Dim 22 Juil 2012 - 17:46 par diaby mouna
belle lecon de vie PENSEE!gspr ke j'orai la meme force ke toi pr affronter ce cauchemar!
 

Ma belle histoire de séropositive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'association Sidaventure :: Les coins détente :: Raconte ton histoire-
Sauter vers: