Forum de l'association Sidaventure
Sidaventure, la seule association de séropositifs qui lutte pour venir en aide aux séropositifs et lutter contre le Virus du VIH, VHC, SIDA

Forum de l'association Sidaventure

Forum de Sidaventure Séropositivité & l'iberté
Ensemble ! Positivons contre le SIDA
 
AccueilAccueil  Mais que font tMais que font t  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Mais que font toutes les associations qui touchent des Millions d'Euros pour la prévention du SIDA ? Près de 2.000 enfants naissent séropositifs chaque année
Sidaventure, est la seule Association qui pense à la santé et sécurité des séropositifs au virus du SIDA sans aucune subvention d’état et laboratoires.
Le projet du sidatorium sexuelle de Sida info service vient de recevoir l'agrément du ministère de la Santé
Sidaventure est une association qui favorise gratuitement les rencontres pour les personnes séropositives
Le SIDA avec les 100.000 patients séropositifs Français, coût à la France 1.5000.000 d'euros par mois
Des coups de bâtons pour Pierre Berger qui enfonce le SIDACTION
C'est ensemble contre le Sidaction que nous disons non aux dons pour le sidaction, il faut pas prendre les séropositifs au virus du vih et sida pour leur fond de commerce, le sida n'est pas une industrie, mais bien une maladie !!!
Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous avons un remède contre le VIH / SIDA basé sur neuf espèces de plantes endémiques
Suite à la perquisition que nous avons eu au siège de nôtre Association SIDAVENTURE le 1er Juillet 2010, tout prend un sens nouveau notamment au niveau de ses droits les plus strict ce qui m'oblige à porter cette affaire auprès de la commission européenne avec comme texte de référence la charte fondamentale des droits de l'homme.
«En Suède, un séropositif peut être condamné juste parce qu'il n'a pas informé sa partenaire»
jeudi 1er Juillet 2010 nous avons eu une perquisition au siège de l'Association SIDAVENTURE, celà nous prouve bien qu'avec le remède de Madagascar nous sommes dans la bonne direction et que certains groupes ont peur !!! C'est le retour des Nazis en France ?
La circoncision, crime contre l’humanité…! Faire souffrir, et moins jouir, et durablement, telle est la principale « justification » des circoncisions masculines et féminines prônées par diverses religions (dont des chrétiennes, voire des catholiques) et des associations de lutte contre le SIDA.
L’association caritative de lutte contre le sida AIDES est dans le pétrin, les directeurs n’ont pas hésité à arrondir et gonfler leurs salaires au fils des mois, et que certains « bénévoles » perçoivent un salaire rondouillet.
Contrairement à ce que dit l'association AIDES, non le Cannabis ne soigne pas
Alors que l'association AIDES vente les vertus du Cannabis, des collégiens réalisent un documentaire pour sensibiliser, stop aux dons SIDACTION partenaire à cette association...
Sidaventure contre la corruption des firmes pharmaceutiques
Sondage
Derniers sujets
» À la recherche du bonheur
Sam 5 Aoû 2017 - 2:57 par LexusLoveseeker

» recherche âme soeur!!
Ven 28 Juil 2017 - 15:09 par veuxserieux

» Relation stable, sincère et durable
Mer 26 Juil 2017 - 15:12 par Loulou

» rencontre
Mar 11 Juil 2017 - 10:03 par jacquelineondoa

» Homme sérieux ch à partager sa vie avec une femme ayant un fort désir d'enfant
Mer 21 Juin 2017 - 7:35 par coco22

» Tu es quelque part
Mar 20 Juin 2017 - 20:45 par didilove

» ARTICLE AMOUR ET VIH // Appel à témoins
Mer 14 Juin 2017 - 15:16 par demian75

» Cherche une étoile
Dim 4 Juin 2017 - 9:51 par Victoire

» Recherche à construire relation sérieuse
Sam 3 Juin 2017 - 8:51 par boncoeur24

Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Forum
Forum
Forum

Partagez | 
 

 La théorie VIH du SIDA est-elle une incohérence scientifique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sidaventure
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1629
Age : 64
Localisation : dordogne
loisir : les séropositifs au VIH/SIDA
Points : 1637
Date d'inscription : 03/02/2005

Feuille de personnage
jeux de role:
0/0  (0/0)

26072010
MessageLa théorie VIH du SIDA est-elle une incohérence scientifique ?

La théorie VIH du SIDA est-elle une incohérence scientifique ?





Depuis 1984, différents "mouvements pour le réévaluation du SIDA" ou "mouvements dissidents du SIDA", également appelés de façon péjorative "mouvements négationnistes" proposent des hypothèses alternatives sur la responsabilité du VIH dans le SIDA.
Ce mouvement réunit en son sein, des activistes, des journalistes, des scientifiques de renom et des personnes séropositives au VIH qui refusent le consensus scientifique selon lequel le virus de l'immunodéficience humaine (ou VIH) est la cause du syndrome d'immunodéficience acquise (ou SIDA). Ces dissidents soutiennent que ce consensus a provoqué des diagnostics inexacts, une terreur dans les esprits, des traitements toxiques et un gaspillage de fonds publics, en même temps qu'un mésusage sans précédent des normes de méthodes scientifiques.
Certains scientifiques sceptiques (parmi lesquels Kary Mullis, Prix Nobel de Chimie en 1993, Peter Duesberg et le Groupe de Perth) affirment qu'il n'existe pas de preuve formelle du lien entre le VIH et le SIDA.
Je ne suis qu'un amateur éclairé, et toutes ces personnes affirment que le SIDA est une condition pathologique plutôt qu'une maladie. Certaines affirmations me semblent bien fantaisistes, par contre il est vrai que certains dissidents soulévent bien des interrogations, et donc à ce titre justifient que je consacre un article à ces faits.
Bien évidemment des réserves s'imposent et en aucun cas il ne faut prendre pour argent comptant certaines affabulations.
Le Professeur Duesberg est l'un des leaders de l'opposition, rétrovirologiste et membre de l'Académie des Sciences, en sa qualité de l'un des plus proéminents virologiste du monde...

Voiçi quelques déclarations du Professeur Duensberg:

-Prétendre que le VIH cause le SIDA c'est jeter à la poubelle 30 années de recherche sur les virus. La théorie VIH est inconsistante, paradoxale et absurde. Le VIH est juste un rétrovirus latent et innocent, que l'on ne trouve même pas chez tous les sidéens.
-Si le SIDA était causé par un virus, il ne frapperait pas plus les hommes que les femmes comme c'est la cas aux USA. Les virus ne discernent pas les genres.
-Il y a des milliers de gens qui sont VIH positifs sans avoir le SIDA. Il n'y a aucune preuve que le VIH est présent dans tous les cas de SIDA. Quand on ne le trouve pas, comble de mauvaise foi, on affirme que c'est parce que le virus est "intelligent" et qu'il se cache simplement quelque part...!!
-Les maladies infectieuses arrivent peu parès l'infection et non pas des années après comme supposé avec le SIDA. Et certainement pas longtemps après que la personne à développé plein d'anticorps.
-L'AZT à cause de sa haute toxicité est une cause majeure de SIDA. C'est tout simplement "le SIDA sur ordonnance".
Pour les personnes plus désireuses d'approfondir les "révélations" de Peter Duensberg, il suffit de cliquer sur ce lien.
SOMMES-NOUS ENTRAIN DE LAISSER UNE INDUSTRIE PRENDRE POSSESSION DE NOTRE SANTE VIA LES VACCINS ?
Place à l'analyse du virologiste et biologiste moléculaire allemand, Stefan Lanka, qui nous donne son point de vue sur le SIDA et également sur le virus H5N1.
Le premier lien à visiter.
Le second lien à visiter.
Kary Mullis, Prix Nobel de Chimie 1993, pour l'invention de la technique PCR, une technique qui permet de multiplier l'ADN à volonté. La PCR a changé la routine de travail dans les laboratoires.
"Nous avons travaillé dix ans sur une fausse idée".
Je vous invite à la lecture de cet article édifiant sur le terrible malentendu autour du SIDA.
Place à l'interview du DR Etienne de Harven. Derrière lui une brillante carrière dans l'utilisation du Microscopie Electronique pour l'étude des rétrovirus, et cela depuis les années cinquante. Son travail qui fut "anatamo-pathologiste" et "microscopiste électronicien", l'a emmené au Sloan Kettering Institute à New-York, ainsi qu'à l'Université de Toronto.
« L'HYPOTHÈSE DU VIH EST EN TRAIN DE S'ÉCROULER »

Accusé de négationnisme par ses pairs, Étienne de Harven se définit plus précisément comme un négationniste du VIH. Il s'explique.

NEXUS : Quand l'étude de Montagnier et al. paraît en 1983, quelle est votre première réaction ?
Étienne de Harven : Quand l'article « historique » est sorti de Pasteur en 1983, ma réaction a été le scepticisme: il ne fait pas de doute (microscopie électronique) que des rétrovirus sont présents dans leurs cultures, mais il n'y a strictement aucune preuve que ces rétrovirus proviennent du malade « exposé au risque du sida ».

N. : Avez-vous par la suite tenté de faire l'étude au microscope électronique de patients atteints du sida ?
E. H. : Alors que j'étais à l'université de Toronto (1981...), j'ai voulu amorcer une étude solide, au microscope électronique, de tous les cas de sida auxquels j'avais accès. Quand j'ai fait part de ce projet à mes techniciens, leur chef m'a dit : « Si vous demandez de tels échantillons dans notre laboratoire nous démissionnerons tous » ! Ils étaient tous déjà terrorisés (médiatiquement...) par la peur de la contamination par le prétendu VIH ! Il faut cependant admettre que ce vieux et célèbre labo de microscopie électronique dont je venais d'être nommé directeur n'était pas bien équipé pour manipuler, en toute sécurité, des virus potentiellement dangereux !

N. : Avez-vous été fustigé pour vos positions ?

E. H. : Je suis, depuis vingt-cinq ans, critiqué et décrit comme « négationniste » ! Le pire a été en janvier dernier, à la télévision belge, RTBF. Je tiens à préciser qu'aucun « dissident » n'a jamais nié l'existence du sida ! Nous traiter de « négationniste du sida » est donc une calomnie pure. Ce que nous nions, c'est le rôle d'un prétendu VIH dans la cause. Ce qui est tout autre chose. Je me présenterais plus volontiers comme un « négationniste du VIH ».

N. : Le sida semble s'être manifesté d'abord au sein de certaines communautés, en Haïti, chez les homosexuels, et paraît résulter de foyers de contamination. Si le VIH n'est pas la cause de ces « épidémies » de sida, quelle est-elle ?
E. H. : Le sida est un syndrome d'une réalité clinique indiscutable. Mais le fait qu'il y ait eu des « foyers » (Los Angeles, Haïti...) n'est en rien une preuve que ce syndrome soit contagieux ! Par exemple : si l'on trouve plusieurs cas d'intoxication par le plomb parmi les ouvriers d'une usine de colorant mal ventilée, cela ne prouve pas que ces ouvriers se sont contaminés l'un l'autre ! Cela prouve tout simplement que, travaillant dans le même environnement toxique (un « foyer », en quelque sorte...), ils ont tous été victimes de la même intoxication hautement immuno-déprimante ! Ainsi, nombre de ces homosexuels qui abusaient du nitrite d'amyle (« poppers ») et d'autres drogues ont été victimes de la même intoxication ! Cela n'a rien à voir avec une contagiosité de nature virale. La meilleure étude sur l'origine chimique toxique, donc non infectieuse, du sida est sans nul doute celle publiée par Duesberg et al., dans le Journal of Biosciences (vol 28, juin 2003, pp 383-412, traduite en français sur ce lien.

N. : Le mycoplasme jouet il un rôle dans la survenue du sida ?

E. H. : À mon avis, strictement aucun. Depuis les années 60-70, la contamination de presque toutes les cultures cellulaires dans les laboratoires de virologie était le cauchemar des chercheurs ! J'ai été l'un des premiers à les identifi er au microscope électronique, à New York, dans les années 60... Ils sont dix à vingt fois plus gros que les rétrovirus. Pas moyen de les confondre. À l'époque, certains se demandaient même s'ils n'avaient pas quelque chose à voir avec l'origine de certains cancers. Et comme les cultures cellulaires à Pasteur en 1983 en étaient pleines, Montagnier (toujours très prudent...) se demandait même si ces mycoplasmes n'étaient pas un « co-facteur » du sida. Strictement aucune évidence scientifi que n'est venue appuyer cette hypothèse à mon avis totalement fantaisiste.

N. : Qu'est-ce qui explique, selon vous, la surdité du monde scientifi que et l'absence de débat sur l'hypothèse VIH = sida ?
E. H. : C'est une question de dollars. Tous ces gens ont leurs congrès à Bangkok ou à Hawaï, et leurs labos plantureusement fi nancés par les plus grands noms de l'industrie pharmaceutique... Ils n'ont aucune envie que la fontaine qui les arrose se tarisse !

N. : Vous avez fait partie du comité sida de Th abo Mbeki, le président sudafricain. Quel était l'esprit au sein du groupe. Quand a-t-il cessé son activité ?
E. H. : Les deux grands congrès organisés en Afrique du Sud par Mbeki, en 2000, furent des exemples exceptionnels de débats internationaux et contradictoires. Thabo Mbeki sera toujours reconnu pour avoir été le seul chef d'État à avoir eu le courage et la sagesse de les organiser. Son comité consultatif (dont je fais partie, ainsi que Luc Montagnier d'ailleurs) ne s'est plus jamais réuni depuis 2000... Mbeki a fi nalement été débordé, hélas, par l'énormité d'une opposition politique insoutenable... Un autre exemple d'un grand débat ouvert et international fut bien entendu la réunion au Parlement européen, à Bruxelles, le 8 décembre 2003, sur « Le sida en Afrique » [dont les actes ont été publiés sous le même titre chez Marco Pietteur en 2004].

N. : L'attribution du récent prix Nobel vous a-t-elle surpris ? Existe-t-il aujourd'hui des recherches publiques qui tentent de vérifi er le dogme actuel ?
E. H. : Le récent prix Nobel à Barré-Sinoussi et Montagnier est une cynique comédie pour tenter, in extremis, de sauver la mise au VIH... « Ils » savent tous très bien (voir le livre récent de James Chin [lire page 70]) que cette hypothèse du VIH est en train de s'écrouler, et « ils » font tout ce qui est possiblement « politiquement correct » pour tenter de sauver leur grand machin (VIH). Depuis vingt-cinq ans, aucun crédit n'a jamais été alloué pour des recherches alternatives. Les crédits sont très directement contrôlés par « Big Pharma », et jamais le moindre crédit de recherche n'a été, dans le monde, accordé à un projet qui aurait l'outrecuidance de mettre en doute le rôle causal de ce prétendu VIH. Un rôle que personne n'a jamais pu démontrer directement chez un seul malade du sida !

_________________
Tant qu un homme, une femme, un enfant verra son avenir voilé, pour moi, rien ne sera terminé...
Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sidaventure.asso.fr

 Sujets similaires

-
» elle est belle la montagne
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» cette nacelle est elle adaptable sur le chassis loola ?
» Elle dort assise !!
» Elle me boude !
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

La théorie VIH du SIDA est-elle une incohérence scientifique ? :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

La théorie VIH du SIDA est-elle une incohérence scientifique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'association Sidaventure :: L'oubli, l'inconscience et l'ignorance de cette maladie ! :: Le Sida ?-
Sauter vers: