Forum de l'association Sidaventure
Sidaventure, la seule association de séropositifs qui lutte pour venir en aide aux séropositifs et lutter contre le Virus du VIH, VHC, SIDA

Forum de l'association Sidaventure

Forum de Sidaventure Séropositivité & l'iberté
Ensemble ! Positivons contre le SIDA
 
AccueilAccueil  Mais que font tMais que font t  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Mais que font toutes les associations qui touchent des Millions d'Euros pour la prévention du SIDA ? Près de 2.000 enfants naissent séropositifs chaque année
Sidaventure, est la seule Association qui pense à la santé et sécurité des séropositifs au virus du SIDA sans aucune subvention d’état et laboratoires.
Le projet du sidatorium sexuelle de Sida info service vient de recevoir l'agrément du ministère de la Santé
Sidaventure est une association qui favorise gratuitement les rencontres pour les personnes séropositives
Le SIDA avec les 100.000 patients séropositifs Français, coût à la France 1.5000.000 d'euros par mois
Des coups de bâtons pour Pierre Berger qui enfonce le SIDACTION
C'est ensemble contre le Sidaction que nous disons non aux dons pour le sidaction, il faut pas prendre les séropositifs au virus du vih et sida pour leur fond de commerce, le sida n'est pas une industrie, mais bien une maladie !!!
Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous avons un remède contre le VIH / SIDA basé sur neuf espèces de plantes endémiques
Suite à la perquisition que nous avons eu au siège de nôtre Association SIDAVENTURE le 1er Juillet 2010, tout prend un sens nouveau notamment au niveau de ses droits les plus strict ce qui m'oblige à porter cette affaire auprès de la commission européenne avec comme texte de référence la charte fondamentale des droits de l'homme.
«En Suède, un séropositif peut être condamné juste parce qu'il n'a pas informé sa partenaire»
jeudi 1er Juillet 2010 nous avons eu une perquisition au siège de l'Association SIDAVENTURE, celà nous prouve bien qu'avec le remède de Madagascar nous sommes dans la bonne direction et que certains groupes ont peur !!! C'est le retour des Nazis en France ?
La circoncision, crime contre l’humanité…! Faire souffrir, et moins jouir, et durablement, telle est la principale « justification » des circoncisions masculines et féminines prônées par diverses religions (dont des chrétiennes, voire des catholiques) et des associations de lutte contre le SIDA.
L’association caritative de lutte contre le sida AIDES est dans le pétrin, les directeurs n’ont pas hésité à arrondir et gonfler leurs salaires au fils des mois, et que certains « bénévoles » perçoivent un salaire rondouillet.
Contrairement à ce que dit l'association AIDES, non le Cannabis ne soigne pas
Alors que l'association AIDES vente les vertus du Cannabis, des collégiens réalisent un documentaire pour sensibiliser, stop aux dons SIDACTION partenaire à cette association...
Sidaventure contre la corruption des firmes pharmaceutiques
Sondage
Derniers sujets
» Ensemble
Ven 13 Oct 2017 - 5:45 par Loulou

» Ruse de Big Pharma pour gonfler les profits
Mer 11 Oct 2017 - 13:07 par sidaventure

» À la recherche du bonheur
Sam 5 Aoû 2017 - 2:57 par LexusLoveseeker

» recherche âme soeur!!
Ven 28 Juil 2017 - 15:09 par veuxserieux

» Relation stable, sincère et durable
Mer 26 Juil 2017 - 15:12 par Loulou

» rencontre
Mar 11 Juil 2017 - 10:03 par jacquelineondoa

» Homme sérieux ch à partager sa vie avec une femme ayant un fort désir d'enfant
Mer 21 Juin 2017 - 7:35 par coco22

» Tu es quelque part
Mar 20 Juin 2017 - 20:45 par didilove

» ARTICLE AMOUR ET VIH // Appel à témoins
Mer 14 Juin 2017 - 15:16 par demian75

Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Forum
Forum
Forum

Partagez | 
 

 L'affaire du silicium organique en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kristal

avatar

Nombre de messages : 178
Age : 57
Localisation : Paris
loisir : Cuisine
Points : 389
Date d'inscription : 18/08/2010

Feuille de personnage
jeux de role:
0/0  (0/0)

06102010
MessageL'affaire du silicium organique en France

Petit rapel sur texte pécédent


le BAMBOU Vertues médicinales

C'est l' Elément végétal contenant le plus de Silicium organique
La variété la plus utilisée à des fins médicinales est le Bambou épineux.
Un produit naturel méconnu en Europe utilisé par Les Chinois et l'Extrême Orient depuis des milliers d'années .
Un minéral qui naît aussi directement du végétal voilà qui permet d'espérer une action thérapeutique tout à fait spécialisée de la silice ! Le processus-Bambou est un processus végétal qui élabore un maximum d'acide silicique, et précipite l'excédent à l'intérieur même de la plante. Les feuilles font le régal des animaux nottament des jolis Pandas en voie de disparition.
Ces blocs de scilice se forment dans les grandes tiges lignifiées et creuses avec une enveloppe blanche et une substance intérieure grise, brune ou noirâtre, au voisinage des nœuds. On appelle ce produit le tabaschi en Inde ou "larme de bambou" en Chiner. Par l'incandescence, il prend l'aspect d'une calcédoine. C'est un médicament très anciennement apprécié en Orient.
les propriétés de la Silice végétale sont:
Amélioration de la résistance des tissus conjonctifs, ami de notre structure osseuse,
Facilite la reconstruction du cartilage, réconfortant articulaire
Favorise l'assimilation du phosphore et des minéraux.Reminéralisant
Stimule les défenses immunitaires.
Tonifiant du système digestif il agit tel un Antipoison.


L'affaire du silicium organique en France


Des chercheur ont donc travaillé sur cette molécule pour fabriquer un remède.

2003 Un géologue met au point une molécule le G5 ( ou Silanol), du silicium organique facilement assimilé par l'aorganisme et sans danger. Elle permet de palier aux manques en scilicium de la population veillissanteet de ainsi de soulager l'arthrose et autres maladies dégénératives , lui et son produit sont condamnés par l'ordre des médecin en 2004.


http://www.dailymotion.com/video/x8rv8d_la-liberte-de-guerir_news?start=67#from=embed

Il a été interdit à la vente du moins pour l'utilisation interne en 2004 en France

Du coup on le trouve à l'étranger.

"la France en contraignant cette forme à s'installer sous un ciel plus clément a fait perdre à la France de précieuses devises. ce n'est du reste pas la première fois que cela arrive dans le domaine..." Jean Daniel Metzger.

2004 le journal Alternative Santé prend la défense de Loïc Le ,l'inventeur du G5, condamné pour à douze mois de prison dont six fermes pour " exercice illégal de la médecine et de la pharmacie ".
http://www.medecines-douces.com/impatient/314sept04/silicium.htm
et explique qu'il ya d'autres molécules à base de scilice sur le marché.

Pour certain ,Le produit G5 de Loïc le Ribault semble douteux voire une arnaque.
En fait , il est fait à base de sable transformé et non pas à partir du tabashir partie intérieure du bambou femelle.


Mais surtout, il c'est vendu comme des petits pains et continu à se vendre avec maintenant la mention usage externe. Les pharmaciens et médecins n'ont ils pas trouvé que tout simplement cet homme avec son G5 leur faisait de l'ombre ?

Que ce passe t'il avec ce complément alimentaire pourtant reconnu par des millier de personnes comme étant plutôt bénéfiques et sans danger pour l'organisme ?

Telle est la grande question . La réponse n'est pas si évidente vue les arnaques en cours sur ce produit ( le silicium organique) étant si avidement recherché ... En qui avoir confiance ?

Jean-Daniel Metzger tente de répondre à ces question dans son blog très critique ou il décortique les offres en la matière. ( Mais qui est ce JDM , il ne se présente pas ... )

Je cite:
" C'est la guerre des labos "...
"En dépit des révélations à paraitre, tout ne sera pas résolu pour autant car la santé humaine à toujours contre elle deux ennemis complémentaires, savoir ce fameux lobby pharmaceutique et celui des “compléments alimentaires”. Ils ont en commun de ne s’intéresser principalement qu'au porte-monnaie des consommateurs."

http://silicium.blogspirit.com/ article du 24.09.2010 et article du 09.07.2010

Se sont des pistes de réflexion sur les offres mise en place à l'heure actuelle.

Il existe bien d'autres propositions que le G5 qui contienne de la silice: notamment des gélules de tabashir mais comment vérifier si le taux de silice et la préparation ont des qualités conforment à vos besoins, que les adjuvent utilisés sont réellement sans dangers pour vous et que la scilice en question est bien assimilée par le corps humain.
Car M JDMetzer nous met le doute...

Selon Jean-Daniel Metzger les labos sur le sujet de la silice colloïdale semblent se contredire eux même car ils disent qu'elle est difficilement assimilable par l'organisme.
On la trouve dans le bambou la presle l'ortie et les algues.
Les fabricants de ces gellulles douteuses n'ont pourtant pas été poursuivis en justice.

Alors pourquoi cette affaire sur le G5 ?
Je ne savais pas qu' en vous parlant du BAMBOU et donc du silicium, je m'était les pieds dans une affaire si compliquée et si croustillante qu'on pourrait en faire un film ...

Qui est donc Loic le Ribault et pourquoi cet acharnement spécifique contre cet homme ?

René BLANC ( amical des amis de Loïc Le Ribault ):

"Né à Vannes le 18 avril 1947, Loïe Le Ribault possède un curriculum vitae académique qui l’exclut d’entrée de la catégorie des rebouteux où on aurait bien aimé le confiner : licence ès Lettres, maîtrise de Géographie, doctorat de 3e Cycle en Sédimentologie, docteur ès Sciences. Il fut aussi en 1987 lauréat du Forum Européen des Créateurs d’Entreprises Innovantes en Aquitaine.
A 23 ans, il met au point l’exoscopie, méthode d’analyse de l’ancienneté des sables par balayage électronique, utilisée aujourd’hui universellement dans la recherche géologique, l’océanographie, les pétroles ou la criminalistique. (L’Exoscopie des Quartz. Ed. Masson 1977.)
En septembre 1981, après avoir vainement essayé d’intéresser l’Etat à son projet, Le Ribault crée le CARME, Centre d’Application et de Recherche en Microscopie Electronique. Un laboratoire de micro-analyse unique au monde qui rapidement deviendra le correspondant privilégié des magistrats, de la DST et même du FBI. En dix ans, il traitera plus de 1 500 affaires criminelles. Mais son succès n’est pas du goût de tous. Ainsi lorsqu’il fait la preuve que la terre jetée sur le corps d’un disparu de Mourmelon, Trevor O’Keefe, et celle collée à la pelle cachée dans la camionnette de Chanal est la même. Ou quand il découvre des traces de titane sur des victimes de l’explosion, qui, le 14 février 1989, a détruit l’immeuble de la Maison des Têtes, dans le Vieux Toulon, faisant 13 morts. Officiellement, c’est un suicide au gaz. Pour le CARME, c’est le résultat d’un missile tiré lors des manœuvres se déroulant au même moment dans la baie. Il s’intéresse aussi à des « affaires » dans lesquelles l’Etat est soupçonné d’avoir falsifié des dossiers : Seznec, Dominici, Boulin, Marletta, Miss et Thiénot. Participe aux enquêtes Action Directe ou Grégory.
Met son nez dans des événements embarrassants pour les Affaires étrangères : l’exécution des Ceaucescu, l’assassinat camouflé en accident de Robert (Koch) Maxwell. Confirme des pollutions que le gouvernement souhaiterait garder secrètes comme le nuage de Tchernobyl.
UN PRODUIT MIRACLE ?
Bref, Loïc Le Ribault commence à déranger.
Alors que depuis 1983 il est expert en micro-analyse près la Cour d’Appel de Bordeaux, agréé par la Cour de Cassation et qu’il n’a reçu aucune aide pour créer le CARME, le Conseil régional d’Aquitaine subventionne en 1985 l’installation, à trente kilomètres de son siège, de l’ICE, une firme américaine concurrente. Entre 1985 et 1989, il formera 1 464 policiers et gendarmes français aux techniques modernes de police scientifique. Mais rien n’y fait. En 199 1 . police et gendarmerie cessent de lui confier leurs analyses. Dès lors, Loïc Le Ribault l’écrit lui-même, « Ministères de l’Intérieur, de la Justice, des Armées, des Finances, de l’industrie se liguent contre moi... Abus de confiance, escroquerie, infraction au code de procédure pénale, plagiat, publicité mensongère, concurrence déloyale, faux témoins, montage de faux dossiers, diffamation etc... »
Tout est bon pour l’abattre. Il est contraint de vendre aux enchères un matériel évalué à 10 millions de F pour 2,5 millions. La gendarmerie qui le rachète monte son propre Institut de Recherches Criminelles (IRCGN). Avec les spécialistes formés par le CARME mais désormais aux ordres exclusifs du gouvernement.
Il n’est cependant pas a bout de ressources.
En 1982, il a rencontré à Bordeaux le chimiste Norbert Duffaut, qui soignait bénévolement, avec une silice organique dont en 1957 il avait fait la synthèse, des chiens atteints de la maladie de Carré et d’entérocolites hémorragiques. Le Ribault est très intéressé. En effet, étudiant le rôle des micro-organismes du type diatomées ou bactéries vivant sur la pellicule de silice amorphe de certains grains de sable, afin de mettre au point un procédé pour récolter ces dépôts de silice, il fait une étrange découverte : la silice organique guérit instantanément le psoriasis qu’il a aux mains. Pendant dix ans Duffaut et Le Ribault soignent bénévolement des centaines de patients avec le G4, l’organo-silicié à usage externe qu’ils ont mis au point. En novembre 1993, Duffaut retrouvé mort est déclaré s’être suicidé. En 1994. Loïc Le Ribault formule le G5 ou monométhyl silane triol, du nom scientifique de la silice organique.
Le silicium minéral est avec l’oxygène le principal composant de l’écorce terrestre. On le trouve dans le sable, le granite, les argiles. Le silicium organique qui, à la différence du précédent, comporte plusieurs atomes de carbone associés à de l’hydrogène, est un des composants essentiels de la matière vivante. Chez l’homme, on le trouve surtout dans les tissus et cartilages, le thymus, les parois vasculaires, les surrénales, le foie, la rate, le pancréas. Or il tend à diminuer avec l’âge. le corps n’étant pas capable de transformer le silicium minéral absorbé dans les aliments et la boisson en silicium organique. Il semblerait donc, selon les brochures du fabriquant, que « le G5, fortement chargé en ions positifs et négatifs, restitue à l’organisme le silicium organique qui lui fait défaut. Il rétablit l’équilibre ionique des cellules endommagées ou affaiblies, relance les échanges cellulaires et intervient dans le processus de régénérescence cellulaire ».

A ceux qui reniflent dans ce flou des relents d’arnaque, Loïc Le Ribault répond que depuis 75 ans, on ne sait toujours pas comment fonctionne l’aspirine. Pourtant la Sécurité sociale la rembourse.
En tout cas, le spectre d’action du produit est exceptionnellement large : de l’Alzheimer à la Parkinson, du sida aux cancers, de l’artériosclérose à l’arthrose et la sclérose en plaques. Sans effets secondaires ni contre-indications, le G5 est complètement assimilable.

UN PARIA DE PLUS

Les autorités médicales françaises rejetant toutes ses demandes de tests, interdisant de facto cette molécule, il va faire appel aux medias. Le 8 octobre 1995, après quatre mois de contre-enquêtes, Sud-Ouest publie un très long article sur le G5. Dans les jours suivants des milliers de gens contactent le chercheur. C’est la guerre ouverte avec le Conseil de l’Ordre. Dans l’espoir d’obtenir un agrément international, il part en mars 1996 pour les Antilles britanniques. Il en reviendra en décembre. Sera aussitôt arrêté. Mis au secret, il y restera 67 jours jusqu’à ce qu’un magistrat le fasse libérer sous contrôle judiciaire.
A nouveau menacé, il se réfugie en Belgique le 8 mars 1997. Puis passe un an à Jersey, traitant 2 % de la population, ce qui lui vaudra un reportage de la BBC le 17 novembre 1998.
Entre-temps, le G5 est agréé dans l’ensemble des pays du Commonwealth. Les Laboratoires Evic CEBA valideront ses tests de non-toxicité conformément à la directive européenne 86/609/CEE du 24/11/86. Et son efficacité sera certifiée. selon les normes américaines., par le Pr Jean Cahn, directeur de l’Institut S.I.R International et professeur de Pharmacologie et Neurobiologie à la faculté des Sciences et de Médecine de Parme. La non-toxicité et l’efficacité étant des conditions préalables à toute mise sur le marché médicamenteux.
En octobre 1998 enfin, il s’installe en Irlande, crée son entreprise qui distribue le G5 dans le monde entier et y fait une demande de naturalisation. Le journal Santé-Pratique, qui s’est fort intéressé à cette affaire, suggère que des pressions auraient été exercées par la France sur Dublin puis sur Berne, le récent procès Chanal, au cours duquel le chercheur devait témoigner par télé-vidéo, l’ayant à nouveau mis dans la lumière.
Sur les « chats » scientifiques qui pullulent sur Internet, les bo-bos ricanent. « Un chercheur »bien connu « , peut-on lire sur Forums Futura-Sciences, ça veut rien dire. Il est professeur ? Où travaille-t-il ? Quelles sont ses publications ? »

En revanche, comme pour Solomidès ou Beljanski, aucun des cinquante mille clients de Le Ribault n’a porté plainte.
Les laboratoires pharmaceutiques ne sont pas les derniers à faire barrage à une pharmacopée élémentaire qui pourrait leur porter tort. Ne lui offrirent-ils pas 10 millions de F. pour son brevet ?

Il reste en tout cas que l’ancien directeur du CARME possède trop de dossiers et connaît trop de secrets sur des événements graves ou des personnages douteux pour continuer à échapper à ceux qui aimeraient bien le faire taire une fois pour toutes. Lui refuse son extradition, son procès devant se dérouler le 4 février devant le Tribunal Correctionnel de Bordeaux. Il demande l’asile politique à la Suisse.
Et clame qu’ il n’a rien à espérer en France, devenue, dit-il, « une dictature médicalo-pharmaceutique. »."

L'avis de Mr Jean-Daniel Metzger

" mieux vaut se payer un litre de vin bio qui peut contenir 200 mg de silicium...."
"L’acide ortho silicique [Si(OH)4] est la forme principale de silicium présente dans l’eau potable et dans d’autres liquides, notamment la bière, et constitue la source de silicium la plus facilement disponible pour l’homme.
Le silicium est naturellement présent dans les denrées alimentaires sous forme de dioxyde de silicium (SiO2) et de silicates. On le trouve en concentrations élevées dans des denrées alimentaires d’origine végétale, notamment les céréales."


Si les propos de Jean-Daniel Metzger vous interpellent lisez son blog .Vous vous confronterez ainsi à diverses opinions en la matière ; quelques unes de ses remarques sur ce qu'il qualifie d' arnaques à la mode sont pathétiquo- réalistiquo comiques d'autres reflètent d' un savoir scientifique apparement avéré .Le personnage semble cependant scinique.

En octobre 2010 Jean-Daniel Metzger va sortir un livre sur " Loïc le Ribault et le G5, l'aventure du Silicium Organique" ou il ferra des révélations sur cette épopée qu'il qualifie d'arnaque et sur la fabrication de ce produit...
http://silicium.hautetfort.com/ ( autre site de JDM.)
Se renseigner sur son livre ]
http://www.editionsambre.com/fiche.php?id=369

Apparemment , si l'on écoute ce monsieur, un bol céréales de Sarrazin bio miellé le matin serait tout aussi efficace qu'une gélules de silicium ou que le G5 préconisé. Etonnant ! non ...
Il va falloir dire à nos mamies de se mettre des céréalles au pti dèj !

En fait c'est une affaire à suivre , vous avez 3 avis , les pour complètement emballés et les vraiment contres et les suspicieux . A vous de faire la part des choses.

Cependant on peut se demander pourquoi ce produit qui n'a causé aucun troubles d'aucune sorte est poursuivi alors que des médicaments qui causent des troubles nombreux sont en vente libre sur le marché en toute impunité.

Jaques Valentin sur JD Metger :
extrait de journal de bord de Jaques Valentin sur les observations de Jean-Daniel Metzger en matière de silicium Organique. ( site gestion santé)

" Un bon produit en silice doit être concentré au maximum d'une façon qui conserve la stabilité de la préparation et qui évite d'acheter d'innombrables bouteilles hors de prix. Jean-Daniel Metzger essaie de répondre à ces questions fondamentales pour l'utilisateur, avec le plus d'honnêteté possible, de façon à sélectionner les meilleurs offres du marché. Il n'est pas intéressé financièrement à la question et il fabrique d'ailleurs son méthylsilanetriol "maison" à partir des différents ingrédients de base nécessaire."
http://gestionsante.free.fr/journal%20de%20bord.htm

En Bref n'engraissez plus votre pharmacien c'est pas bon pour sa santé il va éclater et vous et votre bourses vous aller maigrir de façon dangereuse.

Alors qu'allons nous faire pour rester en forme ?
Se rouler dans les orties pour chasser les rhumatismes, manger des algues au bord de la mer avec les phoques, aller en chine sucer des bambous , faire pousser nos carottes dans le sable pour qu'elles regorgent de silice... ???? ....

Pour les plus fauchés, si vous trouvez une mer pas trop polluée une bonne tasse d'eau de mer ferra l'affaire ,, mon pti chien à essayé pour vous , laxatif super efficace, nettoyage au sodium assuré et silicium incrusté garanti .!
Non,! ne le faites pas , je rigolais là !...

N'était il pas plus simple de se soigner dans les temps ancien qu' aujourd'hui ?

En attendant une de mes voisine qui s'est servit de ce produit , ne m'en a dit que du bien
Cela à marché pour sa mère qui avait des douleurs au genou et pour sa vielle chienne qui n'arrivait plus à marcher et que les vétos avaient mis sous cortisone.

A plus

Bonne journée à tous .



Dernière édition par Kristal le Ven 8 Oct 2010 - 2:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» super affaire: suis trop contente !!!!
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE
» L'affaire Tomlinson met la police anglaise dans l'embarras
» fred Vargas, affaire Battisti
» Leçons , toujours des Leçons ... Lâche l'affaire || Logan
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

L'affaire du silicium organique en France :: Commentaires

avatar
Loïc le Ribault, UNE MORT BIEN SUSPECTE
Message le Jeu 7 Oct 2010 - 10:11 par Kristal


Loîc le Ribault est décédé en juin 2007

Ce site http://www.loic-le-ribault.com/fr/home.htm
serait le sien. Il s'arrête de donner des infos en avril 2007 .

Loïc le Ribault, UNE MORT BIEN SUSPECTE


Docteur Marie-Hélène GROUSSAC
lettre envoyée Le 22 janvier 2008 à
Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la Santé, de la jeunesse et des sports 8, avenue de Ségur 75007 PARIS en recommandé.



Le 12 juin 2007à 14H, je me suis rendue à l’incinération d’une connaissance, Loïc le Ribault, après avoir été prévenue le matin. Je fus très surprise de le savoir en France, de le savoir mort et que l’information fut si tardive. Mais ce ne fut pas ma seule surprise car, arrivée sur place, j’assistais à une scène ubuesque dans le crématorium, d’aucuns prétendant que jamais il n’avait eu le désir de se faire incinérer et d’aucuns prétendant que c’était ses dernières volontés. Ensuite, à la sortie puis au cours du petit réconfort servi dans le château qu’il devait acheter et dont il avait réglé la promesse de vente, j’eus l’impression d’être en plein roman d’Agatha Christie.
La suite le confirma puisque des personnes présentes enquêtèrent puis déposèrent une plainte contre X devant le Procureur de la République de Saint-Malo. Ce dernier désigna une juge d’instruction chargée de la mort trouble de Loïc le Ribault, mi-décembre 2007. L’enquête est donc en route. Les raisons qui font que je m’adresse à vous pour cette affaire est la partie médicale. En effet, Loïc présentait un cancer et le Centre Gustave Roussy avait programmé une chimiothérapie qui devait être effectuée à l’hôpital Arthur Gardiner, de Dinard, service médecine A. Il rentrait donc sur ses pieds avec un ami d’enfance, taxi s’arrêtant en route pour acheter des mots croisés, et ressortait les pieds devant dans de bien curieuses circonstances.
Tout d’abord, la date du décès est le 06 juin 2007 à 00H 00 : or, on ne met jamais une telle date, c’est soit 23H59, soit 00H01. Avec des amis de Loïc, nous avons enquêté. Je passe sur certains points que j’expose dans trois documents que je mets en pièces jointes. Je donne les résultats de la partie médicale des dernières enquêtes.
Il est probable que Loïc a reçu la première cure de chimiothérapie car il entrait le lundi et devait sortir le mercredi 05 juin 2007, or le décès est probablement postérieur à la date prévue de sortie. Il se trouvait à la chambre 304, rez-de-chaussée, entre la chambre 302 et 306, près de la porte d’entrée du service. Nous avons essayé de rentrer, par deux fois dans le service, la première le matin pendant la visite du médecin, la seconde dans l’après-midi, sans problème. Il se trouve que le médecin était le docteur Bourguet à qui je demandais l’autorisation de consulter le dossier médical de Loïc. Il eut un comportement très curieux, me dit que je ne pouvais pas puis se ravisa en me disant que le Parlement avait voté une loi m’autorisant, à condition de signer un papier à la direction de l’hôpital. Une infirmière, Christiane, ayant dit que c’était le patient de la chambre 304, il devint très nerveux et lui intima l’ordre de se taire, qu’il avait été entendu une heure par la police judiciaire, qu’il avait déjà tout dit et qu’il ne fallait rien dire. Son attitude parlait pour lui… ainsi que le silence lourd de l’infirmière. Je me suis rendue à la direction, toujours accompagnée de mes deux amies et le docteur Bourguet est passé en coup de vent avec une mallette bleue, est entré chez le directeur et n’en est plus sorti, d’ici que nous soyons parties, non sans que j’ai donné une photocopie de ma carte d’identité et que j’ai rempli le papier ad hoc. J’avais rendez-vous avec l’officier de police judiciaire.
Nous revînmes dans l’après-midi et la secrétaire, très gênée, nous dit que le directeur était parti donner ses vœux au personnel et qu’il serait de retour dans la soirée. Bizarre de donner ses vœux dans un aussi petit hôpital, le 17 janvier : pourquoi pas la première semaine ? Je revins dans l’après-midi, il était en rendez-vous, je demandais mon rendez-vous jusqu’au départ de la secrétaire. Entendant le directeur parler dans son bureau, nous lui demandâmes d’aller lui dire que je désirais lui parler. Elle s’exécuta à regret et revint me dire qu’il refusait : la journée était passée et je n’ai pas eu de rendez-vous fixé. Il devenait évident que quelque chose d’anormal entourait ce décès. Notre enquête se poursuivit dans différents endroits et nous pouvons reconstituer une partie des évènements.

Le jeudi 07, Loïc est déjà mort et un certain Brassard Patrick claironne la nouvelle, il s’agit de la personne à qui Loïc a réglé une somme correspondant à une promesse d’achat de son château.
Les pompes funèbres sont prévenues le samedi 09, ce qui ne permet pas de faire la déclaration en mairie. Celle-ci est faite le lundi et la crémation a lieu le mardi. Ont signé la crémation une certaine Bouffard, qui se faisait passer pour la concubine de Loïc, lequel était homosexuel et habitait au Grand Hôtel Barrière de Dinard alors qu’elle habite Bordeaux ; un certain Chapuis, présent à la crémation, résidant en Suisse, gérant des affaires de Loïc, détenant l’abonnement suisse du téléphone portable de Loïc, téléphone qui fut judicieusement coupé puis rétabli pendant les derniers jours de Loïc (donc couvrant l’hospitalisation, ce qui l’isolait) ; un avocat rennais, maître De Frémont, qui gère les affaires de monsieur Brassard. Ce dernier téléphona aux employées de la mairie (madame Jehannin Ventre) afin de confirmer un écrit selon lequel Loïc désirait se faire incinérer, écrit jamais apparu ensuite, comme nos enquêtes l’ont fait, elles, apparaître. Du gérant des pompes funèbres, nous apprîmes que la table réfrigérante de la morgue de cet hôpital n’avait pas été branchée et que c’est lui qui la brancha, donc logiquement le samedi ou le lundi. De fait, un employé de cette entreprise dissuadait les personnes désirant voir une dernière fois le corps de Loïc, tout comme madame Bouffard postait en sentinelle devant la porte. Elle se prétendait sa légataire universelle, sa compagne, alors que depuis aucun papier n’est apparu pour confirmer ses manœuvres. Elle ne régla pas la crémation alors que la facture était à son nom.

A ce jour, Loïc ne repose toujours pas dans le caveau familial. Cependant, certains franchirent le seuil de la pièce d’exposition et constatèrent l’état du corps de Loïc, qui avait été visiblement tabassé à mort. Certaines de ces personnes portèrent plainte contre X et d’autres reçurent des menaces dissuasives.Il devint donc évident que, en dehors de la chimiothérapie prescrite, Loïc avait été tué dans sa chambre et que moult personnes s’étaient associées pour déguiser ce crime en mort lambda. De plus, son disque dur (il effectuait des recherches) avait disparu, tout comme son portable dans sa chambre d’hôtel. On nous servit d’ailleurs plusieurs versions de cette mort, ce qui ne colle pas. Le médecin de ce service a forcément vu Loïc pour la prescription de cette chimiothérapie à son entrée et, s’agissant du même, ne pouvait cocher toutes les cases du permis d’inhumer indiquant qu’il n’y avait aucun problème et qu’il pouvait être incinéré. Ce dernier point permettait de ne plus pouvoir faire d’autopsie, laquelle aurait confirmé les traumatismes et la suspicion de fracture du pouce droit et de la main gauche, traumatismes ayant entraîné la mort. Attendre le week-end pour déclarer la mort permettait que des empêcheurs de tourner en rond ne puissent intervenir et que les preuves de l’assassinat disparaissent.
Aussi, le médecin qui a signé le permis d’inhumer est complice d’assassinat, survenu dans son service. Il est évident que tout l’hôpital est au courant, directeur compris, et que le fait de ne pas déclarer sa mort dans un délai rapide, de ne pas réfrigérer le corps afin d’éloigner les curieux, relèvent d’une participation, d’une complicité à un assassinat avec vol puis maquillage de celui-ci.

Le médecin que je suis ne peut tolérer de telles pratiques, pratiques que j’ai moi-même expérimentées, trois jours après la tentative d’assassinat dont je fus victime le 27 septembre 2001, dans le service des urgences de l’hôpital de Quimper dont la chef de service, le docteur Jazek, tenta, à mon insu, de m’envoyer en unité de psychiatrie, ce qui permettait, me dirent deux patientes, professeurs de faculté de droit, d’annuler mon témoignage le jour venu. Lorsque je découvrais le pot aux roses et manœuvrais, avec l’aide de médecins amis, elle entra dans ma chambre avec la psychiatre et le surveillant et se livra à une agression verbale, ce qu’elle avait déjà fait après le passage de l’aumônière à mon chevet. J’avais effectivement trouvé de la place dans un centre de convalescence où je choisis entre quatre chambres à mon arrivée alors qu’elle tenta de s’opposer à ce que j’y aille, me disant qu’il n’y avait aucune place nulle part, sauf en victimologie, mais oubliant de me dire qu’il s’agissait de l’hôpital psychiatrique.

La suite des évènements et les manœuvres frauduleuse de la CARMF (dossier que vous avez réceptionné le 11 janvier 2008) montrent que le processus était déjà engagé, trois jours après mon hospitalisation initiale.
Les malades sont en droit de jouir de conditions correctes lors de leurs hospitalisations, l’hôpital ne doit pas être le bras armé d’intérêts occultes, voire mafieux. Il ne doit pas participer au maquillage d’un crime, comme cela vient de se faire à l’hôpital Arthur Gardiner, dans le cas de la mort de Loïc le Ribault, en juin dernier.
Il incombe au ministre de tutelle de remettre de l’ordre dans ce genre de dérive afin que les hôpitaux ne deviennent pas des zones de non-droit.
Veuillez agréer, Madame La Ministre, mes respectueuses salutations,
Docteur Marie-Hélène GROUSSAC
lettre envoyée Le 22 janvier 2008 à
Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la Santé, de la jeunesse et des sports 8, avenue de Ségur 75007 PARIS en recommandé.

sources
http://www.laurepouliquen.fr/spip.php?page=mot&id_mot=7
http://www.laurepouliquen.fr/spip.php?page=mot&id_mot=7
[b]
 

L'affaire du silicium organique en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'association Sidaventure :: Les coins détente :: Vih-Traitements et tout ce qui concerne votre santé.-
Sauter vers: